Rechercher

Sexisme et jeux vidéo (1)

Bienvenue dans un autre épisode de Sexisme et jeux vidéo, où l'on découvre que le sexisme est bel et bien vivant dans l'industrie vidéoludique !


Aujourd'hui, Jennifer Oneal, première femme co-directrice de Blizzard (World of Warcraft, Overwatch, Diablo), démission de son poste après seulement deux mois. Oneal explique quitter Blizzard car elle était devenue la femme de service, qu'elle avait été marginalisée et qu'elle avait subi de la discrimination (Oneal est lesbienne américaine d'origine asiatique), en plus de recevoir un salaire inférieur à celui de Mike Ybarra, le co-directeur.


Le nouveau PDG de Blizzard, Robert Kotick, se retrouve aussi dans l'eau chaude pour avoir longtemps fermé les yeux sur plusieurs cas de harcèlement sexuel et y être possiblement impliqué.


La crise passe mal chez Microsoft (Xbox) et Sony (PlayStation) qui demandent maintenant des comptes à l'éditeur de jeux vidéo.


Sources : Wall Street Journal, Kotaku, Le journal du geek.

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout