À PROPOS

C'est en 2016 que Pierre-Yves Villeneuve a publié le premier tome de la série Gamer. Vendue à plus de 125 000 exemplaires au Québec et en Europe, Gamer a été en présélection du Prix jeunesse des libraires du Québec 2017, dans la sélection du Prix Adolecteurs 2016-17, et a remporté le Combat des livres des Bibliothèques publiques d’Ottawa 2017. Le Y des femmes de Montréal l’a inclus dans sa liste « 10 héroïnes qui osent et qui font réfléchir », à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2017.

Depuis 2017, Pierre-Yves Villeneuve collabore au magazine scientifique Curium, le grand frère des Débrouillards. Il y écrit des tableaux fléchés humoristiques, l’Encyclopédie du savoir superflu mais surprenant ! ainsi que La Puce, une techno-fiction mensuelle.

Pierre-Yves s’est toujours intéressé à la science et à la techno. Petit-fils, fils, frère, cousin et neveu d’ingénieurs, cela lui coulait dans les veines, telle la potion magique dans celles d’Obélix. Mouton noir de la famille, il s’est pris à rêver aux étoiles et souhaitait devenir astrophysicien… jusqu’à ce qu’il se tourne vers la littérature. Ce qui l'a amené a exercer à peu près tous les métiers dans le monde du livre.

Il a été libraire chez Renaud-Bray, a bravé la canicule montréalaise plusieurs années de suite avec les Bouquinistes du Saint-Laurent et a participé à plusieurs salons du livre partout dans la province pour Québec Amérique. Un heureux hasard l’a amené à intégrer les éditions Point de Fuite, appartenant alors à Andrée Yanacopoulo et son fils, Emmanuel Aquin, ce qui l’a amené à être recruté comme délégué commercial au sein des éditions HMH. Après plusieurs milliers de kilomètres à sillonner les routes du Québec pour rencontrer les libraires, il est devenu éditeur pour Hurtubise, où il a eu la chance de travailler avec des auteurs tels que Michel David, Naïm Kattan, Marcel Trudel, Yves Trottier, Anaïs Barbeau-Lavalette et plusieurs autres.

En 2010, fatigué d’être coincé dans le trafic et de contribuer aux changements climatiques, il est devenu pigiste. Une décision qui lui a permis de rester en pyjama plus longtemps le matin. Comme tous les pigistes, il a porté une multitude de chapeaux : directeur littéraire, réviseur, correcteur, traducteur, et même écrivain fantôme avant de publier son premier livre en 2016.