Rechercher

Cyberguerre

La Russie est en train d'envahir l'Ukraine.


Une partie de la guerre menée par Poutine a lieu de manière traditionnelle : des soldats traversent la frontière, des tanks tirent des obus sur des positions militaires stratégiques et des jets lancent des missiles partout sur le territoire ukrainien.


L'autre partie de cette guerre est invisible et a lieu dans le cyberespace.

Le nombre d'attaques, de piratage, de propagande, de diffusion de fausses informations, etc. a dramatiquement augmenté au cours de dernières années. Depuis des années, la Russie alimente la division dans les pays occidentaux en inondant les réseaux sociaux de désinformation sur les vaccins, sur les élections, même sur Star Wars !


Les cyberattaques visent aussi sur des cibles plus conventionnelles : les sites gouvernementaux, le réseau électrique, des centrales nucléaires, etc.


"À la fin du mois de janvier dernier, des dizaines de sites du gouvernement ukrainien ont été piratés. Puis, mercredi, des sites web gouvernementaux et des sites de banques ont éprouvés des difficultés."

Vincent Brousseau-Pouliot, La Presse


Ça fait partie des nouvelles tactiques militaires et c'est loin d'être exclusif à la Russie.


Il y a quelques semaines, un Américain a fait planter l'internet nord-coréen parce que le régime de Kim Jong-un l'avait hacké pour tenter de lui voler des logiciels de piratage.


L'an dernier, j'avais fait de ce type d'attaque non conventionnelle le sujet d'une nouvelle. Dans Aquattentat, un pirate informatique est chargé de hacker une usine d'épuration afin d'empoisonner la population ennemie et forcer, éventuellement, un changement de régime politique.


Poutine, lui, était tanné d'attendre.








17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout